À l'origine : le constat d'un ORL

SERINITI est née d’une idée de notre père, médecin ORL depuis plus de trente ans.
Au cours de son activité, il constate que ses patients presbyacousiques refusent l’appareillage auditif, malgré leur inconfort, les risques encourus et une indication posée.

En les questionnant, il comprend les raisons de leur refus :

• Prix : jusqu’à 1 550€ par oreille,
• Esthétisme : 80% des ventes de prothèses auditives sont des contours d’oreille,
• Complexité du parcours et du dispositif.

Ces raisons ont, depuis, été mesurées à l’échelle nationale : la presbyacousie concerne 6 millions de français dont 3 sur 4 refusent de s'appareiller.

La presbyacousie représente :
• 88% des troubles auditifs actuels,
• 95% des indications d’appareillage ORL,
• 80% des ventes de prothèses auditives
, lorsqu’elles sont réalisées.

Mal du siècle, elle se manifeste aujourd'hui plus précocément et touche davantage de personnes.

L'envie de changer les choses

Au début des années 2000, alors que l’avancée des technologies et la miniaturisation des appareils auditifs le permettent, il fait part – à certains audioprothésistes qu’il rencontre – d’une idée simple : créer un appareil auditif qui répond aux exigences de ces français.
Préréglé sur une courbe presbyascousique typique, l’appareil devra intégrer un traitement des sons qualitatif, être intra-auriculaire et vendu librement au juste prix.

L'idée se sera jamais réalisée et, à son grand regret, il constate dans la décennie suivante, que rien ne change : ni l’offre proposée, ni le refus des français de sauter le pas.

En 2014, il parle de son idée à ses enfants, Olivier et Géraldine.

« Les presbyacousiques ne s’appareillent pas car l’offre traditionnelle est pensée pour des pathologies lourdes. Ils assimilent alors leur gêne à un handicap et l’appareillage à une canne ou un fauteuil. Aujourd’hui, 90% des pathologies lourdes sont appareillées, alors que 75% des presbyacousiques continuent de refuser l’appareillage auditif »

Seriniti : une société familiale

Pendant deux ans, entourés d’une équipe de médecins ORL, d’ingénieurs spécialisés et d’un audioprothésiste, Olivier et Géraldine compulsent 15 000 courbes audiométriques et synthétisent 7 programmes d’amplification différents, qui correspondent à 88% des gênes auditives aujourd’hui constatées : ORISON est né.

Il est fabriqué chez l’un des leaders de la prothèse auditive, avec l’unique souci de ne faire aucune concession sur la qualité.

2016

• EN LIGNE
ORISON
est commercialisé sans ordonnance. Il rencontre un succès immédiat en France.

2017

SERINITI rejoint les éco-systèmes de la French-Tech, de la Silver-Eco et de la Silver Valley
• Le réseau de distribution national s'étend à 30 opticiens partenaires
ORISON est commercialisé sur Amazon
• Son succès s'étend à la Belgique, la Suisse et le Canada

2018

SERINITI est finaliste du Trophée Silver Night dans la catégorie "Innovation produit R&D"
• La seconde version d'ORISON est commercialisée, toujours sans ordonnance
• Le succès d'ORISON s'étend jusqu'à l'Ile Maurice

2019

• À DOMICILE
SERINITI et L'Opticien qui Bouge mettent en place un partenariat fondé sur l'ambition partagée de démocratiser l'accès aux soins d'optique et d'audition sur l'ensemble du territoire. Déployé à partir de Juillet, ce partenariat, générateur de lien social, permet d'être au plus proche des besoins.

• EN ENTREPRISE
10% des actifs sont concernés par une presbyacousie et refusent l'appareillage auditif. Avec l'ambition affichée de dédramatiser la perte auditive et d'apporter une réponse simple et performante, SERINITI rejoint les offres Tir Groupé de Sodexo.


Meilleures ventes