Qu’est ce qu’une perte auditive ?

La perte auditive est le « handicap » qui touche le plus de français : le Ministère de la Santé estime que 6,6% de la population en est affectée.

Une perte auditive c’est une atteinte de l’oreille interne, c’est à dire de l’organe sensoriel : les cellules ciliées de l’oreille sont détruites. En bas de la cochlée, les cellules ciliées sont sensibles aux sons les plus aigus ; en haut de la cochlée, elles sont sensibles aux sons les plus graves. L'organe de Corti transforme les mouvements de ces cellules ciliées en information électrique véhiculée par le nerf auditif, jusqu'au cerveau.
Lorsqu’elles sont détruites, ces cellules ciliées ne repoussent pas et l’audition est touchée : voilà pourquoi il est fondamental de prendre soin de ses oreilles, tout au long de sa vie.


On distingue 2 types de surdité
:

1. La surdité de perception :
Le processus de transformation des vibrations en activité nerveuse est perturbé, soit au niveau :
• De la cochlée : surdité de perception endocochléaire,
• Du nerf auditif ou des structures cérébrales dédiées à l’audition : surdité de perception rétrocochléaire.

2. La surdité de transmission :
L'oreille externe ou l'oreille moyenne ne peuvent pas assurer la conduction des vibrations de l'air.
En principe, la perte auditive n'excède pas 60 décibels. Les causes sont nombreuses :
• Otite (externe ou moyenne),
• Malformations anatomiques,
• Problèmes musculaires (au niveau des osselets),
• Certaines maladies, comme l’otospongiose.

3. La surdité mixte : due à un problème de perception et à un problème de transmission.


On distingue 4 degrés de perte auditive
:

• Les pertes auditives légères : de 20 à 40 dB
Elles touchent 4 millions de français.
L’indication d’appareillage d’un médecin ORL est posée lorsque la perte auditive est au moins égale à 30dB.

• Les pertes auditives moyennes : de 40 à 70 dB
Elles touchent 1 300 000 personnes, soit 2,10% de la population française.
Ces pertes d’audition ont un impact négatif sur l’apprentissage scolaire, le développement cognitif et l’adaptation sociale.

• Les pertes auditives sévères : de 70 à 90 dB
Elles touchent 372 000 personnes, soit 0,6% de la population.

• Les pertes auditives profondes : de 90 à 120 dB
Elles touchent 111 600 personnes, soit 1,8 pour mille de la population française, dont 80 000 pratiquent la Langue des Signes Française. Ces surdités ne permettent pas l’acquisition du langage oral.

Chez les personnes de plus de 65 ans, la perte d’audition est associée à un déclin cognitif (altération de la mémoire, des capacités d’attention ou de l’utilisation de certains éléments de langage), lié à un isolement social progressif.

Pourquoi une telle différence de prix entre la prothèse auditive invisible Orison et une aide auditive traditionnelle ?

Lorsque vous achetez une prothèse auditive invisible Orison, vous ne payez que le prix de l’appareil.

Le réglage – qui convient à toutes les gênes auditives légères à modérées, inférieures ou égales à 70dB – a été réalisé en amont, en collaboration avec un médecin ORL, un ingénieur et un audioprothésiste,

La prise en main de l'appareil est immédiate : nul besoin de vous facturer un quelconque suivi à ce sujet,

La fabrication de l’aide auditive Orison est réalisée chez l’un des grands noms de la prothèse auditive : aucune concession n’a été faite sur la qualité,

• L'appareil auditif invisible Orison bénéficie également de la norme CE,

• Les garanties légales de 2 ans sont comprises dans le prix de l’appareil.

Lorsque vous achetez une aide auditive traditionnelle, chez un audioprothésiste, vous achetez un package indissociable qui comprend :

Le prix de l’appareil,

Le réglage immédiat de l’appareil sur la courbe audiométrique réalisée par l’ORL,

Le paiement par avance de prestations de suivi, pendant toute la durée de vie de l’appareil auditif (en général, 5 ans).
Ces prestations peuvent très bien ne jamais être réalisées : l’utilisateur n’en ressent pas le besoin ou ne porte pas son appareil auditif, l’audioprothésiste a fermé boutique, etc.
Cette prestation de suivi a été estimée en moyenne à 8 heures de main d'oeuvre sur 5 ans, pour un appareillage auditif bilatéral et représente approximativement 40% du prix final de l'appareillage auditif1.

Estimations UFC – Que Choisir
"Audioprothéses, un marché verrouillé au détriment des malentendants" - Septembre 2015
Prix hauts, monopole, liens d'intérêts : lire le dossier complet ici.

Quels sont les avantages d’un intra-conduit comme Orison ?

Une aide auditive intra auriculaire de type semi profond se définit par l’emplacement de la plaque circuit à 1-2mm du méat du conduit auditif externe (Gudmundsen, 1994).
Depuis des années, ce modèle intra auriculaire représente la référence des aides auditives quasi invisibles.
Les articles publiés décrivent les avantages du positionnement intra auriculaire tels que :
• L’augmentation de la satisfaction des utilisateurs (Ebinger, Mueller, Holland & Holland, 1994);
• La diminution de l’amplification du bruit du vent (Fortune & Preves, 1994);
• Une amélioration de la localisation des sons dans l’espace par rapport au modèle contour d’oreille (Best, Kalluri, McLachlan, Valentine, Edwards & Carlile, 2010).
Tous ces bénéfices résultent du positionnement de l’aide auditive à l’intérieur du conduit auditif.

Orison permet-il une écoute à 360° ?

Oui.
Par sa position intra-conduit, Orison utilise l’oreille humaine.
Composée du pavillon (qui capte et amplifie les sons) et du conduit auditif (qui guide les sons au tympan), l’oreille est le sonotone naturel le plus performant qui soit.

La position intra-conduit d’Orison permet donc :
• Une localisation des sons dans l’espace : vous savez d’où viennent les sons que vous entendez;
• Une amplification naturelle;
• Un champ spatial de 360°.

Dois-je nécessairement porter 2 appareils auditifs Orison ?

Non.
En règle générale, une gêne auditive est progressive, bilatérale et symétrique : un appareillage bilatéral est donc davantage recommandé.

Cependant, si votre gêne est ponctuelle, qu’elle se manifeste particulièrement dans les environnements bruyants, lors de réunions professionnelles ou familiales, au restaurant, devant la télévision ou au théâtre et que vous envisagez d’utiliser Orison dans ces moments là, alors un seul appareil auditif peut suffire et vous apportera un confort d’écoute immédiat et cela d’autant plus qu’Orison réduit automatiquement le bruit ambiant.

D’autre part, la proximité tympanique d’Orison lui permet de restituer les sons de manière immédiate, c’est à dire qu’il n’y a pas de délai entre les sons perçus et ceux, amplifiés, que vous restitue votre appareil auditif Orison. Ainsi, nul besoin d’un appareillage bilatéral visant à « compenser » ce décalage en l'harmonisant sur les 2 oreilles.

Si je ne porte qu'un seul appareil auditif, l'autre oreille va-t-elle vieillir plus vite ?

Non.
Le vieillissement du système auditif est lié à la destruction des cellules ciliées de l'oreille.
Pour préserver votre capital auditif, il est fondamental :
• De vous protéger du bruit et des nuisances sonores,
• D'adopter un régime alimentaire riche en oméga 3 et anti-oxydants.

Un appareil auditif n'a pas pour vocation d'empêcher le vieillissement de votre oreille, mais de vous apporter un confort d'écoute quand la gêne auditive est déjà là.

Pour aller plus loin :
• Peut-on prévenir la perte de l'audition ?

Si je ne prends qu’un seul Orison, quelle oreille choisir ?

• Si vous disposez d’un audiogramme réalisé par un médecin ORL : choisissez l’oreille sur laquelle votre gêne auditive est la plus prononcée;
• Si vous ressentez qu’une oreille est plus touchée que l’autre, choisissez l’aide auditive Orison correspondant à votre oreille la plus touchée.

Dois-je aller voir un médecin ORL avant d’acheter Orison ?

Il n’y a pas d’obligation à cela, Orison n’étant pas un dispositif médical.

Nous vous recommandons toutefois d’aller consulter votre médecin ORL si vous estimez que votre gêne auditive :
• Est soudaine,
• Apparaît par intermittence,
• Ne touche qu’une seule oreille,
• Et/ou s’accompagne de violents maux de tête voire de vertiges.

Comment savoir si Orison correspond à ma gêne auditive ?

Orison convient à toutes les gênes auditives inférieures à 70dB, principalement liées à l’âge.
C’est une aide idéale pour 88% des gênes auditives constatées, légères à modérées. Ces gênes auditives représentent, à ce jour, 95% des indications d'appareillage des médecins ORL.

• Si vous ne disposez pas d’audiogramme ORL : essayez-le !
Vous disposez de 20 jours de « Satisfait ou Remboursé » pour vous faire une idée à l’utilisation (lire nos Conditions Générales de Vente);

• Si vous disposez d’un audiogramme ORL : assurez-vous que votre courbe audiométrique se situe dans l’espace vert ci-dessous, correspondant à toutes les gênes auditives couvertes par Orison.

Orison est-il pris en charge par la Sécurité Sociale ?

Orison n’est pas pris en charge par la Sécurité Sociale car la Sécurité Sociale conditionne son remboursement à plusieurs conditions :
• La prescription médicale d'un ORL,
• L'achat indissociable d'une prothèse auditive et d'une prestation de suivi.

Or la prothèse auditive Orison ne nécessite ni l'un, ni l'autre, ce qui nous permet :
• De simplifier le parcours dans l'acquisition d'une prothèse auditive,
• De ne facturer que le prix de l'appareil auditif.

Orison est-il rechargeable ?

Non et cela pour 3 raisons :

• La technologie rechargeable prend de la place !
Nous souhaitons qu’Orison reste petit et extrêmement discret, c’est un parti pris fondamental dans notre démarche.
Nos utilisateurs sont jeunes et ne souhaitent pas que leur appareil auditif soit visible.
Nous les comprenons parfaitement.

• Un appareil rechargeable doit être rechargé tous les jours.
Nous souhaitons garantir une plus grande autonomie à nos utilisateurs.

• La durée de vie d’une batterie rechargeable décroit à l’utilisation et peut perdre de 10% à 20% de sa capacité dès la première année d’utilisation.

Combien de temps dure une pile ?

Pour garantir une satisfaction optimale de nos utilisateurs, nous travaillons avec Rayovac, leader sur le marché de la pile pour appareil auditif et nous proposons exclusivement à la vente la gamme Proline Advanced, dont les technologies garantissent un son clair et une expérience fiable, quelque soit l’environnement sonore.

Une pile dure de 4 jours (cas d’un port quotidien d’Orison) à 1 semaine (cas d’un port ponctuel).
De manière générale, une pile Rayovac Proline Advanced garantie 80 heures d'utilisation d'Orison.

Où acheter Orison ?

Sur votre boutique en ligne et dans un réseau d’opticiens indépendants :
• En France : consultez la liste de nos opticiens partenaires en France,
• À l’étranger : consultez la liste de nos opticiens partenaires à l’étranger.

Où acheter mes accessoires Orison (piles, embouts) ?

Sur votre boutique en ligne et dans un réseau d’opticiens indépendants :
• En France : consultez la liste de nos opticiens partenaires en France,
• À l’étranger : consultez la liste de nos opticiens partenaires à l’étranger.

Orison est-il garanti ?

Oui.
Orison dispose des garanties légales de 2 ans couvrant les défauts de conformité et les vices cachés.
Vous pouvez également choisir d'ajouter une garantie commerciale Sérénité pour vos aides auditives Orison : elles seront alors automatiquement remplacées en cas de dégât accidentel.

Comment choisir un appareil auditif qui me convient ?

Le choix d’un appareil auditif est important, vous allez le porter tous les jours et il doit vous apporter une satisfaction totale. Pour choisir un appareil auditif, plusieurs points sont à prendre en compte : le degré de votre gêne, votre âge, votre souci d’esthétisme.
Le degré de votre gêne auditive détermine quel appareil vous convient en termes de type (contour d’oreille ou intra conduit) et de caractéristiques techniques.

Les surdités profondes, congénitales ou pathologiques (moins de 6% des personnes touchées par une gêne auditive) doivent s’orienter sur un contour d’oreille, dont le réglage sera réalisé par un audioprothésiste. Dans ces cas précis, la perte auditive est telle que l’amplification, conséquente, nécessite une mise au point afin d’éviter les distorsions de sons et optimiser le ressenti de l’utilisateur. Ce travail demande un suivi régulier pour arriver à une solution auditive satisfaisante.
Plus l’audiogramme de l’individu est complexe et la surdité sévère, plus le nombre de canaux de fréquences de l’appareil est justifié : ces cas nécessitent des appareils disposant de plus de 20 canaux de fréquences.

Les gênes auditives légères à modérées (88% des personnes touchées par une gêne auditive et 95% des indications d’appareillage des médecins ORL) ont le choix, selon leur âge et leur souci d’esthétisme, entre un appareil auditif de type intra auriculaire ou un appareil auditif de type contour d’oreille. Les différences entre ces 2 types d’appareils sont fondées sur le bon sens. Il est admis qu’un appareil disposant de 12 canaux de fréquences est parfaitement adapté à ces personnes.

• Le contour d'oreille

Plus gros, il est facilement manipulable et donc recommandé pour les personnes âgées, qui ont une moindre dextérité manuelle.
Selon votre budget, ces contours peuvent être dissimulés dans les branches de lunettes adaptées. Le contour d’oreille est également recommandé pour les personnes ayant de très petits conduits auditifs, dans lesquels il sera difficile voire impossible d’insérer un intra-conduit.

Le micro de l’appareil est situé derrière le pavillon de votre oreille. Par ce positionnement :

• Un décalage se crée, entre les sons perçus par le micro et les sons restitués. Pour compenser ce décalage, désagréable pour l’utilisateur, un appareillage bilatéral est préféré ;

• L’amplification des bruits parasites, comme ceux du vent, le micro y étant soumis. Selon votre budget, vous pourrez choisir de réduire ce bruit par un système de « réducteur du souffle du vent » ;

• La non utilisation du pavillon de l’oreille, qui permet la spatialisation des sons, quelque soit l’endroit d’où ils proviennent. Selon votre budget, vous pourrez opter pour un micro multidirectionnel qui palliera ce manque.

• L'intra conduit

Le positionnement intra auriculaire permet d’utiliser l’oreille humaine (principe du cornet du professeur Tournesol), amplificateur anatomique le plus perfectionné qui soit.

                                              
Ainsi :

• Le pavillon de l’oreille joue pleinement son rôle : il capte, amplifie et spatialise les sons. Ce micro directionnel anatomique coûte 0€ ;

• La proximité tympanique permet une restitution sans délai des sons amplifiés, ce qui est appréciable pour l’utilisateur : dans 60% des cas, un seul appareil auditif suffit à apporter un confort d’écoute immédiat ;

• Pas d’amplification des bruits parasites (vent) ;

• Audition naturelle ;

• Esthétisme.

L’appareil étant petit, il nécessite une parfaite dextérité manuelle.

Que regarder lorsque j'achète un appareil auditif ?

Lorsque vous achetez un appareil photo, par exemple, vous disposez des caractéristiques techniques à regarder afin d’arbitrer votre choix en fonction de vos besoins. C’est exactement pareil avec l’appareillage auditif : 2 caractéristiques fondamentales sont à prendre en compte.

• Le nombre de canaux de fréquences :
Il existe des appareils auditifs disposant de 4, 6, 8, 12, 20, 24, 36, 64 canaux de fréquences.

Les fabricants d’appareils auditifs communiquent peu sur une réalité : tous les appareils auditifs existants disposent d’un nombre de canaux de fréquences préréglés, sur lesquels reposent le fonctionnement intrinsèque de la prothèse auditive. Viennent ensuite s’y ajouter un nombre de canaux de fréquences laissés libres à l’audioprothésiste (3, 4, 5, etc.), permettant d'ajuster l'amplification à un audiogramme complexe.

Ainsi, si votre perte auditive est sévère voire profonde, il est nécessaire de vous orienter sur une aide auditive disposant de plus de 12 canaux de fréquences : votre perte auditive étant globale, la correction auditive doit être la plus large possible.

En revanche, si vous faites partie des 6 millions de français atteints d’une gêne auditive liée au vieillissement naturel de l’oreille et que vous ressentez un inconfort quotidien, orientez-vous vers un appareil auditif disposant de 12 canaux de fréquences. Il ne sert à rien de prendre plus : plus il y a de canaux de fréquences, plus le prix de l’appareil augmente sans que l’utilisateur ne se rende compte de la différence. Un appareil de 12 canaux de fréquences préréglé en amont peut se révéler bien plus efficace qu’un appareil auditif « haut de gamme » (c’est à dire avec plus de canaux de fréquences laissés libres à l’audioprothésiste) mal ajusté : plus il y a de canaux, plus y a de variables, moins on les maitrise et plus le consommateur va payer cher un service dont il ne va comprendre le rendu final.

• La réduction du bruit ambiant :
Fondamentale pour les personnes presbyacousiques, qui se plaignent de « mal comprendre dans les environnements bruyants ».

C’est une (des nombreuses) raison pour laquelle nous privilégions l’intra conduit : le positionnement du micro dans le conduit auditif permet déjà et naturellement de ne pas amplifier les bruits parasites (comme celui du vent).

D’autre part, privilégiez les appareils auditifs disposant d’une réduction du bruit ambiant comprise entre 10dB et 15dB, gage d’un excellent appareil auditif. Lorsque ce chiffre n’est pas précisé ou apporté de manière floue (« réducteur niveau 1 » « réducteur niveau 2 »), demandez plus d’informations, car c’est vous qui allez porter cette aide auditive et cela ne doit pas être une contrainte, mais un confort.

Et le Reste À Charge Zéro (RAC 0) dans tout ça ?

Les retraités seront-ils les grands perdants de cette réforme ? 
On en parle ici.


Meilleures ventes