L'oreille du plongeur

Pour la clarté de l’exposé, nous parlerons des incidents ou accidents qui touchent respectivement l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. Cette distinction est schématique : un incident survenant sur l’oreille externe peut toucher conjointement l’oreille moyenne et il n’est pas rare que cette dernière soit associée à un accident survenant sur l’oreille interne. L’oreille externe : Nous en avons vu les limites. Deux affections Lire...

Otorragie : le saignement de l'oreille

L’otorragie, c’est l’extériorisation de sang par le conduit auditif. Son diagnostic est donc facile et la cause, en général, suspectée dès l’interrogatoire. Mettons d’emblée à part l’otorragie secondaire à un traumatisme de la base du crâne et en particulier du rocher, lors d’un accident de la voie publique par exemple, qui pose le grave problème, dans ce cas, d’une communication entre l’extérieur (qui nécessite en général une perforation tympan Lire...

Blast de l'oreille et oreille du plongeur

Le "blast" est un dérivé du mot anglais signifiant "explosion". En français, il constitue l'ensemble des lésions organiques provoquées par l'onde de choc d'une explosion (effet de souffle et déflagration sonore). On a tous présents à l'esprit des films de guerre où la déflagration d’une bombe rend totalement sourd un soldat qui, en outre, saigne des oreilles. Ou bien encore le parachutiste américain suspendu plusieurs heures au clocher de Sainte- Lire...

La Presbyacousie : qu'est ce que c'est ?

La presbyacousie résulte du vieillissement naturel de l'oreille. Elle touche donc tout le monde à partir d'un certain âge et les facteurs génétiques et environnementaux peuvent aggraver ou hâter son importance. 8 cas sur 10 des baisses auditives sont dus au vieillissement de l'oreille. L'homme est plus précocement touché que la femme mais l'âge moyen d'atteinte se situe entre 50 et 70 ans pour 75% d'entre eux. Lire...

Neurinome de l'acoustique et téléphone

Le neurinome de l’acoustique est une tumeur nerveuse bénigne développée aux dépens des cellules de la gaine de Schwann, qui enrobe le nerf auditif, en particulier sa branche vestibulaire, ce qui lui fait préférer le terme exact de schwannome vestibulaire. Rare, voire très rare il y a quelques décennies puisqu'un ORL était censé en diagnostiquer 3 à 5 au cours d'une carrière, on en découvre beaucoup plus de nos jours (jusqu’à plusieurs dizaines au Lire...
Showing 30 to 35 of 36 (7 Pages)

Le mot de l'ORL

Meilleures ventes