Otorragie : le saignement de l'oreille

Otorragie : le saignement de l'oreille

Otorragie : le saignement de l'oreille

L’otorragie, c’est l’extériorisation de sang rouge par le conduit auditif. Son diagnostic est donc facile et la cause, en général, suspectée dès l’interrogatoire.

Mettons d’emblée à part :

• L’otorragie secondaire à un traumatisme de la base du crâne et en particulier du rocher, lors d’un accident de la voie publique par exemple, qui pose le grave problème, dans ce cas, d’une communication entre l’extérieur (qui nécessite en général une perforation tympanique) et le cerveau en cas de brèche méningée, ce qui assombrit le pronostic. Une otorragie peut alors rapidement devenir une oliquorrhée par fuite de liquide méningé. Bien évidemment à cette otorragie s’associent des signes propres à la fracture du rocher1 et en particulier une surdité plus ou moins sévère, voire une cophose (surdité totale), des acouphènes, des vertiges sévères.

• L’otorragie en plongée qui fait l’objet d’un article à part, à consulter ici.

Distinguons, pour la simplicité de l’exposé, l’otorragie de l’enfant et celle de l’adulte.

  • Chez l’enfant :

La maman arrive en urgence chez le spécialiste car l’oreille saigne sans autre douleur mais la vue du sang est source d’inquiétude.

L’absence de douleur et l’interrogatoire sont riches d’enseignement. En général il y a eu traumatisme du conduit par un doigt, tout autre objet, le plus souvent un coton-tige (parfois la veille), traumatisme réalisé par le parent ou même l’enfant, si suffisamment grand. L’examen confirme la blessure de conduit sans gravité mais l’ORL doit interdire les nettoyages d’oreilles.

L’otorragie s’accompagne de douleurs aiguës et d’impression d’oreille bouchée et suit immédiatement un nettoyage d’oreille agressif. Cette fois-ci la lésion est sur le tympan avec une déchirure plus ou moins importante confirmée par le médecin. Il faut éviter toute introduction d’eau et certaines gouttes dans ce contexte d’urgence afin de ne pas ralentir la cicatrisation qui, souvent, mais pas toujours, se fera spontanément.

Parfois la symptomatologie s’accompagne de pleurs, douleurs, voire fièvre chez un petit enfant grognon et enrhumé sans notion de traumatismes. L’otorragie est survenue en pleine nuit accompagnée de cris chez l’enfant qui, l’émission de sang réalisée, se rendort, soulagé…

Dès le lendemain, la maman affolée, quand elle n’a pas contacté un médecin en urgence se rend chez son ORL. La lésion est caractéristique sur ce contexte clinique d’une otite virale. L’examen retrouve une « myringite phlycténulaire » c’est à dire un tympan parsemé de micro phlyctènes (vésicules) emplie de sang. C’est la perforation de l’une de ces vésicules (ou de plusieurs) sur une rhinopharyngite trainante qui crée douleurs et émissions de sang. Le traitement se limite à traiter l’infection nasale et l’on prescrit des gouttes antibiotiques et anti-inflammatoires.

  • Chez l’adulte :

L’analogie avec l’enfant est grande et souvent les mêmes causes créent les mêmes effets (cotons-tiges).

Une otorrhée chronique (écoulement purulent trainant) peut se compliquer d’otorragies lorsque l’oreille qui coule depuis longtemps avec une perforation tympanique ancienne et une destruction plus ou moins sévère de la caisse (qui se situe derrière le tympan) est très inflammatoire. La caisse est dite granulomateuse et saigne au contact. Ailleurs c’est un bourgeon charnu, sanguinolent qui obture la perforation et saigne aussi abondamment au moindre contact. Le traitement est basé sur l’assèchement de cette oreille et l’interdiction d’eau dans la caisse. Une reconstruction ou une chirurgie de nettoyage peuvent être nécessaire ultérieurement.

Une tumeur maligne de l’oreille (très rare).

Une tumeur vasculaire appelée tumeur glomique (très rare aussi). Il s’agit d’une tumeur bénigne à point de départ vasculaire au niveau de corpuscules entourant les vaisseaux (la veine jugulaire interne ici qui passe dans le fond de l’oreille moyenne).

Diagnostic évoqué sur une surdité avec acouphènes pulsatiles et l’examen retrouve une masse rouge violacée « framboisée » située derrière et à la partie inférieure du tympan. Le traitement est chirurgical après embolisation de la tumeur par des petites billes envoyées dans la circulation qui viennent interrompre passagèrement le flux sanguin propre à la tumeur.

En conclusion :

Très fréquemment bénigne et de cause évidente, l’otorragie pose quelques impératifs.

Ne rien introduire dans ses conduits auditifs pour les « nettoyer », le cérumen cheminant spontanément vers la sortie, sauf si on l’en empêche.

L’interdiction des cotons-tiges pour 2020 est enfin une mesure de bon sens pour tous les « récalcitrants ».

Quelques causes nettement plus rares que la blessure, nécessitent un avis spécialisé mais leur survenue, bien différente, est accompagnée de signes cliniques associés. Le traitement s’adaptant à la cause retrouvée.

1 Le rocher est un bloc osseux qui abrite une partie de l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne.





_______________________________________________________________________________________________________________________________________



Découvrez l'appareil auditif invisible sans ordonnance Orison,
pour oreille droite ou gauche, en appareillage bilatéral.

5Commentaires

  • Avatar
    Habiba
    Nov 11, 2017

    Hier ma mere a eu un saignement au d'oreille droite et cela cest passe brusquememt,elle avait peur quand elle m'appele svp je voudrais que vous me donner une reponse,et merci!

  • Avatar
    Nicolas
    Jan 19, 2018

    Bonjour ,depuis deux jours j ai mal à l oreille gauche et je prend des antibiotiques et de la cortisone et hier un liquide blanchâtre sortait de mon oreille ainsi que du sang j ai moins mal mais dois je M inquiétez ? Merci de me répondre. Cordialement.

  • Avatar
    Arlette
    Apr 14, 2018

    Bonjour ,depuis quelques jours j'ai l'oreille qui coule et saigne .C'est une oreille qui a toujours eu des problèmes , ( opérée 7 fois ) Elle n'entend plus .suite à un passage chez l'ORL en FRANCE ,nouveau médecin pour moi qui arrive de Suisse. malgré de nombreuses petites infections ,qui passaient très vite , cette fois -ci l'oreille me fait très mal , saigne et il sort une substance bizarre .Que puis-je faire '? Je prends des antibiotiques depuis 4 jours et rien ne change ..Que faire ? Nouvelle venue en France ( thonon ) je ne sais plus a quel médecin je peux faire confiance , quel hôpital me rendre , quelles urgences .Pouvez vous me renseigner . Merci

  • Avatar
    Adeline
    Apr 26, 2018

    Bonsoir pendant plusieurs mois j ai eu plusieurs autite mon oreille coulee toujours et la d'un coup je saigne de mon oreille possible d'avoir une réponse

  • Avatar
    Théo
    Aug 26, 2018

    Bonjour ! J'ai une amie qui a commencé a saigné brusquement de l'oreille hier Aujourd'hui ça va. Quelle est la cause ?

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

Prénom :
Email : (non publié)
Commentaire :
Code de sécurité

Le mot de l'ORL

Meilleures ventes