Maladies hypoxémiques et pratique de l’apnée

Certaines affections médicales, comme la bronchopneumopathie chronique obstructive, l’asthme, les antécédents de pneumothorax, les cardiopathies congénitales, l’insuffisance cardiaque et les troubles du rythme sévère, s'accompagnent d’une diminution spontanée de la pression partielle d'oxygène dans le sang et sont donc susceptibles d’aggraver l’hypoxie « normale » chez l'apnéiste. Lire...

Audition, capacités cognitives et musicothérapie

Les sons qui nous parviennent ne sont pas simplement décodés par l’organe sensoriel et intégrés par le cortex auditif : ils stimulent d’autres aires cérébrales et sont reliés à de nombreuses autres fonctions intégratives. Depuis l’Antiquité, la musique est connue pour ses effets thérapeutiques et cathartiques. Dès 2006, la fondation Music & Memory fait renouer les personnes âgées atteintes de démence ou d’Alzheimer avec la musique Lire...

Audition prénatale : état des connaissances actuelles

Le développement du système auditif s’effectue très progressivement, durant le dernier trimestre de la grossesse. Des recherches récentes montrent que le fœtus in utero entend des sons à partir d’un certain âge. Ce sont les sons émis par la mère qui vont activer le système auditif fœtal au cours de son développement. Les voix externes, notamment graves, sont étouffées dans les cas normaux et ne sont donc pas, ou peu, perçus par le fœtus. Lire...

Appareillage auditif : vouloir comprendre

Il y a environ 6 millions de malentendants en France et seulement un quart d'entre eux portent un appareil. La gêne auditive est pourtant précoce (vers la soixantaine) et généralement admise. Pourtant, l’âge moyen d’appareillage est de 71 ans. Si l’on exclue les jeunes malentendants, pour qui le port d’un appareil auditif est malheureusement une obligation, les presbyacousiques sont nécessairement exigeants car ils peuvent se passer Lire...

Peut-on prévenir la perte de l'audition ?

Peut-on prévenir la perte auditive ? La réponse semble connue d’avance et pourtant… L’homme nait avec un faible contingent de cellules ciliées (cellules qui permettent d’entendre) : 15 000 environ. Lorsque ces cellules sont endommagées, elles ne sont pas remplacées. Or, ce sont elles et elles seules qui assurent la transduction mécano électrique c’est-à-dire la transformation de la vibration sonore en message nerveux que le cerveau va Lire...
Showing 1 to 5 of 27 (1 Pages)

Le mot de l'ORL

Meilleures ventes